Debords

Les imprimeurs rêvent de découpe au laser ! Mais impossible avec le papier… Ne pas mélanger débord et zone de coupe. Le débord est l’ajout de 2 mm de chaque côté car le massicot comprend un jeu de +/- 2 mm.

En conséquence, il peut couper dans cette extension de 2 mm, mais aussi de 2 mm vers l’intérieur. Ces 4 mm forment en conséquence : « la zone de coupe ».

Cet élément est souvent omis sur les fiches techniques des imprimeurs locaux et du web et c’est très souvent source de problème et d’incompréhension lors de la réception du colis.  C’est pour cette raison que nous venons de mettre à jour nos fiches techniques sur www.lesgrandesimprimeries.com !

Notion générale de « débord »

Même si, en imprimerie, on utilise des machines d’impression modernes et de haute précision dans l’impression de flyers publicitaires ou de prospectus, la réalisation des débords s’impose dans tous les cas. Cela doit être effectué avant même l’impression de votre prospectus. Réaliser des débords sur un document à imprimer ou sur un prospectus permet notamment de sécuriser la dimension finale produit.

Le débord, appelé aussi « fond perdu » ou « bord perdu », est un surplus de fond à appliquer sur tout le périmètre du produit à imprimer, outre son véritable format. C’est une sorte d’excès de fond qui consiste à pallier un éventuel défaut de coupe du prospectus lors du passage par les opérations d’impression, ou plus précisément durant le massicotage. Même si votre imprimeur utilise une machine de coupe (massicot) de haute précision, il existe toujours un risque de défaut de coupe. Par conséquent, au cas où un tel problème surviendrait, ce sont les débords qui seraient endommagés et non le format final du prospectus. On peut dire que les débords constituent une zone de sécurité pour préserver la taille ou la dimension réelle du prospectus. Ils permettent aussi d’éviter l’apparition d’un liseré blanc sur les côtés de votre document.

L’importance des débords pour un prospectus

Les débords consistent à préserver l’aspect final du prospectus. Ils lui garantissent aussi une impression complète. C’est une zone de sécurité importante qui consiste à gérer la marge d’erreur durant la découpe du prospectus. Par extension, la mise en place des débords ou des fonds perdus sur le prospectus permet d’être serein jusqu’à la finition du produit.

Il faut préciser que les débords ne doivent pas comporter d’éléments graphiques (textes et/ou images) importants, car ils ne sont pas inclus dans la dimension finale du prospectus.

Comment faire des débords sur un prospectus ?

Pour pouvoir réaliser des débords sur un prospectus, il faut au préalable préciser son format final. Autrement dit, le format de travail (format du fichier numérique) doit être fonction du format définitif du document. Dans tous les cas, le format de travail est strictement supérieur à celui du format définitif/réel du prospectus. Pour ce faire, il doit y avoir au moins une différence de quelques millimètres entre ces formats.

En général, le fond perdu existe en 2 ou en 3 mm. Cela concerne la plupart des documents standards, dont les prospectus évidemment.

Prenons un exemple : on applique un bord perdu de 2 mm pour un prospectus au format final A5 ou 148 × 210 mm. Le format du fichier de travail doit être égal à 152 × 214 mm, soit (148 mm + 2 + 2) × (210 mm + 2 + 2).